laghouat forum Index du Forum  laghouat forum est un espace pour tout le monde !pour partager nos idées et surtout gagner le trésor de la vie !tout simplement c'est l'amitié.....voila
 
 FAQ  Rechercher  Membres  Groupes   S’enregistrer   Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privés  Connexion


 LAGHOUAT Forum : L'espace de savoir - faire et faire - savoir 
Bienvenus à Laghouat Forum  




 

 
 Les origines de Laghouat Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
hbenghia


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2007
Messages: 13
Localisation: Laghouat
Féminin Balance (23sep-22oct) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 24 Nov - 07:37 (2007) Répondre en citantRevenir en haut

Les origines de Laghouat

Jusqu'au XVIII' siècle, Laghouat (qui serait un pluriel de Ghaouth, maison dans un jardin, en arabe du sud) n'était qu'un ensemble de petits villages disséminés dans la palmeraie : Ben Bouta, d'abord, fondé par divers sédentarisés, puis Bou Mendala, Nedjal, Sidi-Mimoun, Bedla, Qaçba ben Fetah. La concorde ne régnait pas toujours. Des Arabes Youssef quittèrent Bedla pour fonder Tadjmout, là où se trouve aujourd'hui le barrage inféro-flux, en 1666. Un saint personnage de Ben Bouta, Sidi Nacer, avait une fille très belle qu'il refusa au fils du Cheikh de Qaçba ben Fetah et donna à un homme de Ben Bouta. Le jour des noces, le jeune homme évincé l'enleva et la tua plutôt que de la rendre. Le saint jeta dans le vent une poignée de sable et dispersa de même les habitants du village maudit, qui se retrouvèrent... à Ghadamès. Vers 1698, l'on vit arriver un Tlemcénien, moqaddem de la confrérie Naciria, qui venait de passer, sans s'y plaire assez pour s'y arrêter, par le Djebel Amour et par El Haouitha. Bien accueilli dans ce qui devait être Laghouat, il se fixa à Ben Bouta et s'y maria. Il devait y mourir en 1737, et il est enterré sur le rocher central dans une qoubba qui joua un rôle capital dans le siège de 1852. Sidi Hadj Aïssa peut être considéré comme le fondateur de Laghouat. C'est lui qui fit construire une ville fortifiée s'étageant sur les rochers, au-dessus de la palmeraie. Dès 1709, le voyageur Naciri appelle Laghouat une ville considérable, alors qu'en 1663, El Ayachi n'en disait pas un mot. C'est vers la même époque qu'arrivèrent dans la région les Larbâa, chassés du Zab par les Ouled Djellal et qu'ils s'y installèrent après avoir repoussé vers l'Ouest les Ouled Yaqoub et les Zenakhra. Très vénéré aujourd'hui, le saint dut éprouver de son vivant quelques mécomptes, notamment dans une dispute entre Laghouat et le qçar d'El Assafia. Estimant que ses concitoyens n'avaient pas tenu leurs engagements à son égard, il fit de sombres prédictions parmi lesquelles la conquête du pays par les Français. Il semblait goûter une joie amère à prédire l'arrivée des roumis. " Préparez pour les Chrétiens leurs repas du matin et du soir... Leurs soldats allument leurs feux sur nos rochers... Levez-vous et voyez dans un nuage de poussière briller mille étendards : ce sont les Chrétiens sortis d'Alger et qui se dirigent vers l'Oued El Ahmar. Vous qui entendez mes paroles, ne dites pas : " Nous ne sommes pas près de voir ces choses ". Car je les ai vues, je les vois de mes yeux. Alger devient la plus magnifique des cités. Elle rejette de son sein les fidèles, et se remplit de Chrétiens qui arrivent en foule de l'autre côté de la mer... Le sommeil du Turc a été troublé; il est vaincu, son règne est passé. Il a comblé la mesure de ses injustices... Une armée de Chrétiens protégée de Dieu s'avance vers nous. Ils sont partout vainqueurs; rien ne peut les arrêter... "Ces prédictions, qu'à la vérité certains jugent apocryphes, furent mises par écrit. Le général Marey-Monge vit le manuscrit au cours de son expédition de 1844, bien avant la prise de Laghouat, et en rapporta des fragments qui furent étudiés à Alger par le professeur d'arabe Bresnier. La plupart des pièces sont écrites en prose rimée et rythmée faite pour être chantée sur les places publiques. Bresnier a aussi peu de considération pour le fond que pour la forme. Il estime que l'auteur pensait à une lutte des Espagnols à Oran en 1732, et que des noms ont dû être modifiés ou interpolés par des copistes.
La ville de Laghouat, accrochée à ses rochers comprend désormais deux quartiers bien distincts et naturellement rivaux, celui des Ahlaf à l'Est et celui des Ouled Seghin (plus les Ouled Sidi el Hadj Aïssa) à l'Ouest. Chacun avait son marché et sa mosquée. On se battait de temps en temps, mais toujours en dehors de la ville, à un jour convenu, dans les jardins. Pour ce qui est des nomades, les Larbaâ, arrivés au Zab avec l'invasion hilalienne, quittèrent cette région au XVII" siècle. Ils étaient à l'origine quatre tribus, les Maâmra, Hadjdjadj, Ouled Zid et Ouled Salah, d'où leur nom des Quatre, E1 Arbaâ. Chassés du Zab par les Ouled Djellal, ils passèrent par le Djebel Boukahil, s'allièrent aux Rahman, refoulèrent vers l'Ouest, dans le Djebel Amour, les Ouled Yagoûb Zerâra et s'installèrent dans l'actuelle annexe de Laghouat où ils s'aggrégèrent des groupes maraboutiques comme
les Ouled Sidi Athallah de Tadjemout.
les Harazlia dont l'ancêtre est enterré à Messaâd.
Les Ouled Zid étaient restés au Zab.

Aujourd'hui, l'annexe compte administrativement neuf tribus Larbaâ :
Ouled Sidi Slimane et Ouled Ben Chaâ (Harazlia) Maâmra, Hadjdjadj, Zekaska, Ouled Salah, Ouled Sidi Athallah, Ouled Ziane, Ababda Sofiane. Cette confédération de plus de 20.000 âmes dépend du bachagha sénateur Mahroun, petit-fils du khalifa Djelloul, arrière petit-fils du bachagha Lakhdar, de la grande famille des Ferhat. Ce système se rapproche un peu du protectorat et ne posait jusqu'à ces temps derniers pas de très grands problèmes. Les grandes questions pour ces nomades restent la pluie, la santé des moutons, le nombre et l'état des points d'eau, l'accès au Tell pendant l'été. Les Mekhalif sont administrés à part. Les villages de Qçar el Hirane, El Assafia, Delaâ, Aïn el Hamara et Haouitha sont dans le sillage des Larbaâ. Tadjemout, capitale des Ouled Sidi Abdallah est devenue célèbre par son barrage inféro-flux. Aïn Madhi l'est depuis longtemps par sa zaouïa tidjania. Sagement les Turcs demandaient peu d'impôts, et ceux-ci étaient rarement payés. En 1796, Mustafa bey de Médéa fut plus exigeant, vint lui-même les recueillir et fut battu sous les murs de Laghouat. En 1797 et en 1798, le bey d'Oran, qui avait recueilli d'Alger cette succession difficile, infligea un sanglant échec aux Ouled Serghin qui se réfugièrent quelque temps à Tadjemout. En 1802 le bey Osman opéra de même avec les Hallaf

_____________________________________________________________________________________
Laghouat, la porte du désert, est une magnifique oasis, qui possède un patrimoine riche et diversifié, naturel et culturel. allons a sa découverte

Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 24 Nov - 07:37 (2007) Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
samokey


Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2010
Messages: 3
Localisation: algerie
Masculin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Sam 16 Oct - 15:01 (2010) Répondre en citantRevenir en haut

bachagha sénateur Marhoun
 non bachagha sénateur Mahroun 


samokey


Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2010
Messages: 3
Localisation: algerie
Masculin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Sam 29 Jan - 23:01 (2011) Répondre en citantRevenir en haut

 ليس العيب من تكون...العيب عندما لا تعرف من تكون...تاريخ الاغواط اصبح واضح .لان اول الاعراب اللذين سكنوا الاغواط  في القرن الحادي عشر هم بنوا هلال وقد تشرف بهم سيد الخلف و صاهرهم..المهم يجب ان تعرف ايها الاغواطي ..اما ان تكون ذو اصل عربي هلالي ..او تكون اول من سكن المدينة و بطبيعة الحال البرير اللذين عربهم الاسلام Exclamation Shocked Okay


Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:05 (2017) Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group | Template Hardware by dav.bo
Traduction par : phpBB-fr.com